Retourner sa veste – To go over to the other side

REGRETS. Zut, zut et rezut. Je voulais parler de ce qui se passe AUTOUR de la méditerranée et pas loin avec la Tunisie, l’Egypte, le Yémen, la Libye, l’Algérie, l’Arabie saoudite, Bahreïn, la Jordanie, le Maroc, le Soudan, et va savoir pourquoi, ça m’est complètement sorti de la tête. Bon, ben tant pis pour les dictateurs sanguinaires, despotes ou simples tyrans responsables de cruels RETOURNEMENTS DE VESTES, grâce auxquels un tout nouveau reality-show va voir le jour, et que les futurs lauréats de ce reality-show devraient remercier s’ils ne l’ont déjà fait.

Ça y est. On l’attendait depuis longtemps, mais c’est parti. Déchaînant par avance passions et paris, l’annonce avait été faite l’an dernier, mais il aura fallu plus d’un an à la société de production pour mettre sur pied ce qui sera, n’en doutons pas, une des plus formidables émissions de réalité-chaude (ne me remerciez pas de vous apprendre que chaude est le féminin de chaud).
La Première aura lieu sur… On ne sait pas encore sur quelle chaîne, mais discussions et tractations sont en cours, le… ou le… On réfléchit à la meilleure date possible, a annoncé le PDG qui en a profité pour présenter le présentateur, mais aussi l’émission, qui sera en prime time.
Les premières sélections auront lieu d’ici peu, les heureux sélectionnés, triés sur le volet, l’étant déjà, on le sait. Et les noms fleurissent, comme autant de primevères au printemps revenu, des noms dont la douce sonorité nous plonge dans l’émoi et à l’évocation desquels nous sommes transportés de joie et entrevoyons le transport des fonds récoltés par la redevance télé en des lieux dont nous n’avons pas les clés et pour un usage dont nous n’avons aucun contrôle. Quant on pense aux petits vieux et même à ceux dont la taille s’inscrit dans la moyenne, on ne peut que penser aux illusions perdues et à cet espoir que nous avions mis en la fraternité et la justice, oubliant l’égalité, vulgaire utopie, pour preuve : je mesure 1,75m, mon voisin 1,73m et sa femme, une blondinette au joli minois (les minois ne peuvent qu’être jolis) seulement 1,22m. Hou mais c’est qu’il y en a qui ont bien des malheurs.

Mais qu’est-ce donc que cette réalité-chaude entends-je questionner par ces mauvais citoyens qui n’ont toujours pas compris que pour voir et entendre ce qu’il se passe sur le petit écran devenu grand, miroir de nos sociétés modernes, encore faut-il en brancher le câble d’alimentation et appuyer sur les petits boutons de la télécommande une fois qu’on l’a retrouvée. N’ayez crainte si vous l’avez égarée : des constructeurs avertis (par qui, on n’en sait fichtrement rien) ont mis au point un petit boîtier de télécommande à infra-truc –la search box– qui permet, le temps d’un vif et léger battement de cil, de retrouver la zapping-box égarée, ouf. Les cils c’est les poils noirs délicatement disposés en périphérie des paupières, côté opposé à l’orbite (à l’orée, en quelque sorte) et sans lesquels la femme, ne valant alors plus un pet de lapin, n’aurait d’autre choix que celui de se briquer le tamis en solitaire, c’est bien triste.

— Chérie, qu’est-ce donc t’as fait de la zaping-box ?
— La quoi ?
— La télécommande. Où c’est qu’tu l’as foutue ?
— Ah, ce machin qui vibre ? A sa place, avec la balayette. On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Que si je pouvais je ferais pareil avec ta télé.

Où en étais-je ? Oui, ça va, je viens au fait. Certes il peut arriver qu’on ne parvienne pas à mettre la main sur la search-box. Qu’à cela ne tienne : les mêmes constructeurs ont inventé la research-box, spécialisée dans la recherche de la search-box. Si tu ne sais pas ce que t’en as foutu, c’est un signe. Mais à toi de l’interpréter.

— Et le machin à infra truc, il est où ?
— Je l’ai prêté à m’sieur Licosse, tu sais, le voisin qu’a perdu son chien.
— Je vois pas le rapport.
— Ben c’est que la pov’ bête elle aurait boulotté la télécommande de son maître. Les vibrations l’ont affolée, elle est devenue dingue et hop ! L’est partie en courant comme une dératée. Imagine courir sans rate… Pov’ bête. C’est pas à toi que ça arriverait, comme quoi y’a pas de bon Dieu

 

Tout ça pour dire que la télé, ça fait vraiment dire n’importe quoi et faire pareil, voire pire, donc vraiment n’importe quoi.
Le reality-show, ça vient ? me pressez-vous, prêts à l’invective ou sur le point de me houspiller.

Voilà, voilà, show devant !
Il s’agit de “GOV’ OTHER SIDE”. Qui devra se prononcer Gov other side, à l’anglaise, bien sûr. C’est le nom qui a été choisi. Je n’y peux rien. Au départ, ça devait s’appeler “Retourner sa veste”, ce qui fait un peu tarte, reconnaissons-le. Entre deux traductions possibles “to change sides” et “to go over to the other side”, le choix n’a duré que le court temps d’un bref battement de paupière, ce machin en peau avec des cils. Vu le chronométrage serré et le temps imparti au présentateur pour faire son boulot, on a décidé d’abréger pour finir par agréger en Go ov’ other side, puis en Gov’ other side.

D’accord, mais en quoi ce reality-show consiste-t-il ?
Ho là ! ne vous montrez pas plus idiot que vous ne l’êtes. Je sais très bien que vous avez compris, d’autant que je ne n’ignore pas qu’il y en a parmi vous qui versent dans la politique (je ne parle pas de pots de vin) , et non des moindres. J’ai mes sources. Je sais exactement combien d’élus lisent ces lignes, combien de diplomates, et même combien d’intercesseurs auprès de Dieu, tous prêts à to go over to the other side sans état d’âme. Et s’il y a une troisième side, ils n’auront aucun scrupule à s’y réfugier, croyez-moi. D’ailleurs, n’y a-t-il pas quatre façons d’enfiler une veste tout en respectant l’usage pour laquelle elle a été conçue ?

Vous avez encore du mal à vous faire une idée de ce que sera ce reality-show ? Allons, allons. Tendez l’oreille, ouvrez l’oeil, (les deux de chaque si vous n’êtes ni borgne, ni à moitié sourd), écoutez et regardez les infos. Ça y est ? Non ?
Bon, je vous donne 4 clés, pas plus, mais après, vous vous débrouillez pour imaginer ce que sera ce Gov’ other side.

Ma première clé est connue pour son manque total d’élégance, d’éducation et de culture. C’est une clé qui s’exprime un tout petit peu moins à la première personne du singulier que je ne le fais. Elle est un personnage important qui se donne de l’importance, nettement plus haute en couleurs (criardes) que par sa taille probablement à l’origine de son comportement de roquet. D’aucuns affirment qu’elle n’apprécie ni le Coca, ni le Cola, tandis que d’autres rétorquent que ça leur ferait mal au ventre –ce qui est surprenant puisque le corps médical (ou du moins sa partie pensante) a constaté des effets bénéfiques sur la digestion–et s’érigent en faux contre cette affirmation, car pour eux il n’est pas pensable que ce personnage n’aime ni Coca, ni Cola.

Ma deuxième clé est un ensemble territorial nommé le Grand Maghreb plus quelques zones géographiques actuellement plus sises qu’assises à son orient.

Malgré ses prénom et nom (dans l’ordre), ma troisième clé n’a pas perdu son chat et ne s’est nullement élevée au ciel en un quelconque mois d’août.

Malgré son prénom, ma quatrième clé n’est ni footballeur, ni acteur. Elle n’est ni rouge, ni Viking (elle n’est donc pas un Viking aux cheveux rouges), ni chanteur (je pense à Clapton), ni pianiste (je pense à Satie). On prétend qu’elle s’intéresse de plus ou moins loin, donc du moins au plus près aux cannes à son. Je n’ai, quant à moi, aucune idée de ce qu’est une canne à son.
Et –olive sur la pizza– ma quatrième clé a une jumelle née dans le même territoire que celui cité en deuxième clé ainsi que dans le paragraphe “Regrets” en haut de page. Immigration, intégration et solidarité sont ses dadas, ce qui ne signifie en rien que cette jumelle ait un quelconque lien avec le dadaïsme, bien au contraire.

Indice supplémentaire : à divers degrés (entre 12,5 et 90) toutes ces clés mentent comme elles respirent.

 

Mais qui sera le finaliste, vous demandez-vous fiévreux ? Et qui décidera de sa victoire ?
Nous avons bien une petite idée quant à l’identité du vainqueur, mais… chut. Et plus dure sera la chute pous les vaincus.
Pour répondre à la deuxième question, je n’irai pas par quatre chemins : le public. C’est en effet le public qui, par un vote, désignera le lauréat du RETOURNEMENT DE VESTE. Sorry, du GOV’ OTHER SIDE.

N’en doutons pas : le spectacle enchantera petits et grands.

 

Dernières nouvelles :
Ce reality-show qui ne pouvait voir le jour que dans un pays comme la France (les Français sont très forts dans cette discipline) pourrait être adapté dans de nombreux autres pays. Ont été évoqués l’Italie, l’Egypte et la Tunisie qui auraient, paraît-il, versé des avances sur droits.
D’après certaines sources, de celles qui jamais ne tarissent, le CIO serait intéressé par le GOV’ OTHER SIDE qui deviendrait ainsi la toute nouvelle prochaine épreuve. Et quelle épreuve !
Ce serait du pain béni pour la France qui serait assurée de ramener une médaille, et pourquoi pas les trois, d’or, d’argent et de bronze.

 

 

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans actualités, pan !, politique, économie, société, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Retourner sa veste – To go over to the other side

  1. Charly Giuseppe dit :

    La première aura lieu… Mais mon bon monsieur, allumez votre télévision et regardez les infos, les débats. On est en plein dedans et je pense qu’il y aura pas mal d’ex aequo à la première place.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s