Homosexualité et pédophilie canines

J’ai un chien homo. Homo et pédophile. Termes peut-être pas très adaptés concernant la gent canine. Pas qu’homo, le fin gourmet, qui n’hésite pas à jeter son dévolu sur tout ce qui passe à sa portée, que le résultat en soit une ou non, pour peu qu’il trouve un moyen d’accès adéquat : position du plombier s’il s’agit d’un Teckel, échelle de pompier s’il croise une girafe ou un girafon, tablier de sapeur ou de légionnaire pour une biquette et autres que je tais pour ne pas mâcher le boulot qui, après tout, ne me concerne pas à titre perso. Sa cible préférée : le pot d’échappement des voitures, à l’arrêt, il n’est pas fou, et une fois qu’il s’est suffisamment refroidi, mais pas trop. Je n’invente rien, demandez-lui, en évitant toutefois d’afficher le moindre air dubitatif ou moqueur : c’est un solide Doberman, caractériel de surcroit, et dont les canines doivent bien y être pour quelque chose quant à la dénomination de la gent à laquelle il appartient.
Bestiaux ou objets, il n’est pas bégueule, ne s’attache ni à la beauté, ni à la pureté des lignes, ni à la race, ni au kilométrage, pas plus qu’à l’âge, pouvant passer d’un félin en pré-retraite à un jeune veau loin d’atteindre la majorité ; d’une C4 des années 30 à une autre qui sort de l’usine, donc en rodage, vierge et mineure. C’est un salopiot doublé d’un pervers qui ne cherche que sa propre –si j’ose dire– satisfaction. 
Et qui finira par être inquiété, n’en doutons pas, lorsque d’ici quelques années les bagnoles, rendues de plus en plus intelligentes, auront la parole et sauront s’exprimer comme vous et moi avec, en sus, un très joli effet sonore de réverbération. La parole plus la mémoire.
J’imagine la gueule de mon clébard quand il apprendra sa mise en examen pour viols aggravés. Car n’en doutons pas, et au train où vont les choses en termes de moralisation de la société, aucune prescription concernant ses crimes odieux ne le couvrira, avocat diligenté par la SPA, ou pas.
Et c’est tant mieux, saleté de sale bête ! 

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans éthique, humour, lois, justice, moeurs, société, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Homosexualité et pédophilie canines

  1. André Naline dit :

    Pauvre bête et pauvres pots d’échappements…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s