Fête nationale belge, gouvernements et pouvoir

Gouverner, ça veut dire quoi ? Donner une direction ? Bof. Tenir la barre sur le cap précédemment décidé ? Voui. Mais qui décide des directions à prendre ? En supposant que de telles décisions soient prises, ce qui n’est pas si sûr…
En tout cas, les Belges, ils sont trop forts.
Plus d’un an sans gouvernement, et ça fonctionne. Peut-être même un peu mieux qu’avec, comme quoi on peut légitimement se demander si les gouvernements gouvernent vraiment.
Fait intéressant, selon un classement publié récemment (World Justice Project Rule of Law Index) l’état de droit en Belgique a progressé au cours des 12 derniers mois, faisant entrer la Belgique dans le top 10 mondial de l’accès à la justice où elle est classée 10e sur 66 états, et loin devant d’autres pays européens pour le degré d’ouverture du gouvernement (!)  alors que la France n’est classée que 16e. Et rien ne dit qu’avec les décisions que prend le gouvernement, notamment en ce qui concerne la nationalité, elle ne soit pas prochainement rétrogradée.

Bon, soyons clair : je n’y connais pas plus en justice qu’en politique ou en économie, c’est-à-dire rien, et je n’ai peut-être pas compris grand chose à ce classement, mais il m’est occasion de réfléchir un minimum et de poser quelques questions à ceux qui tiennent les rênes du pouvoir :

1. Quelles sont leurs motivations ?
2. Dans quelle grande école du cirque ont-ils fait leurs études ?
3. Pensent-ils vraiment œuvrer pour l’épanouissement des citoyens, et dans ce cas, ont-ils une idée, même vague, du trouble psychologique ou psychiatrique qui leur fait penser cela ?
4. Sont-ils fiers de participer aux émissions télé grand public les plus débiles ?
5. Dorment-ils bien la nuit et, si c’est le cas, à l’aide de quel psychotrope ?
6. Ont-ils une idée de ce que signifie manger de la vache enragée, avoir le ventre vide, ne pas savoir où dormir, être privé de soins et de la moindre attention, être humilié ?
7. Quel est leur truc pour ne pas rougir ou pâlir de honte lorsqu’ils font des promesses qu’ils savent pertinemment ne pas pouvoir tenir, ou mentent à tout va en prenant des airs de vierge effarouchée si on montre qu’on n’est pas dupe ?
8. Que se disent-ils lorsqu’ils apprennent qu’ils viennent de gagner un nouvel échelon dans l’échelle du pouvoir ?
9. Quelle jouissance tirent-ils à prendre les gens du peuple pour des débiles aisément manipulables et prêts à gober leurs sornettes ?
10. Leur a-t-on appris dans leur grandes écoles que le respect n’est dû qu’aux gens respectables ?
11. Quel est le projet de société vers lequel ils tendent, et pour quoi, et pour qui ?
12. Savent-ils que, parmi leurs petits enfants, certains connaîtront galères et misère, parce qu’eux auront failli ?
13 Ignorent-ils que la postérité ne laissera d’eux que de vaines lignes perdues dans des myriades d’autres vaines lignes ?
14. Ont-ils idée à quel point ils ne sont pas aimés, car pas aimables et hautains, à quel point ils sont jalousés et détestés par leurs courtisans ?
15. Et s’ils prenaient un long, long, long congé ? À moins qu’ils préfèrent qu’on leur signifie ?

Diantre, que je n’aimerais pas être de ceux qui détiennent ne serait-ce qu’une parcelle de pouvoir, fut-elle grande.

J’ai craché mon fiel ? Oui. Mais à côté de ceux qui ont le pouvoir ou qui le briguent, nul doute que je suis un gamin. Et les élections qui se profilent ne me contrediront pas.

.

Bon. Je n’ai plus qu’à souhaiter aux Belges une bonne fête… nationale. Même si ce mot me fait tartir. Je n’ai pas dit tarter, ni entarter, bien que…
Puis à boire une bonne bière en trinquant à la santé de la Belgique et de ces quelques rares cons de Belges qui se déchirent.
Et enfin
à attendre que d’authentiques et paisibles personnalités politiques prennent le relai pour piloter le rafiot. Ici, en France, comme en Belgique et partout ailleurs.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans actualités, humeur, politique, économie, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s