Maître du monde

Une autre fois, je serai maître du monde, un maître du monde. Il faudra que j’apprenne à être arrogant, hautain, indigne, égoïste et salopard. Les modèles ne manquent pas : j’y arriverai.
Je saurai comment m’enrichir en exploitant jusqu’à l’usure les êtres et les choses qui devront plier sous ma férule et applaudir à mes discours pour s’attirer mes bonnes grâces. Liés par des arrangements tacites dictés par des intérêts communs, mes pairs et moi-même nous nous soutiendrons pour asseoir et préserver nos prérogatives et notre rang. Nous mentirons, nous manipulerons, nous dominerons, et la populace ébaudie à nos tours de passe-passe nous couvrira de louanges.
Prudent, je me défierai cependant de mes pairs, et pour éviter de tomber de haut, je ne manquerai pas la moindre occasion de les précipiter dans l’abîme de l’insignifiance puis de l’oubli. Pour cela je n’hésiterai pas à les salir, eux et leur mémoire, en dénonçant les agissements délictueux et criminels que, sachant miens, je saurai leur prêter. Ce dont la partie du peuple la plus vile me félicitera.
Distribuant quelques menues miettes aux pantins, bouffons ou utopistes naïfs à qui de stupides et inutiles élections auront donné une vaine bribe de pouvoir, ceux-ci, qu’ils le veuillent ou non, me voueront allégeance, notamment par souci de confort et pour leur propre intérêt. Ils dénonceront à voix haute les pouvoirs exorbitants qu’ils m’auront conférés, mais me salueront bien bas dans les antichambres confinées où les grands prêtres de mes amis et moi-même officierons à huis clos, lors de ces messes basses où se fera et se défera le monde, cette pièce de théâtre que nous mettrons en scène selon notre bon vouloir.
Nous distribuerons les rôles, récompenserons, punirons, ferons jeter aux oubliettes les trouble-fête. S’ils servent nos intérêts, nous mettrons en place ou soutiendrons des régimes dictatoriaux que nous n’hésiterons pas à faire tomber s’ils cessent d’être à notre service, voire à notre botte. Plus nous oeuvrerons dans ce sens, plus notre pouvoir grandira.
Bien sûr, nous aurons à faire avec d’autres instances pas toujours amies, mais bon an mal an, et l’intérêt nous guidant, les unes et les autres sauront fermer les yeux lorsqu’il le faudra, se taire lorsque la tension se fera trop forte, ou laisser le dernier mot à la nature qui saura, un temps, ramener la paix. Comme lorsque arrive un terrible cataclysme, tel un tsunami qui, emportant tout sur son passage, fait le ménage.

Mes notes sont prêtes pour ce jour où je serai maître du monde, un des maîtres du monde.
Je sais déjà ce que nous ferons au Moyen orient, comment nous établirons la paix ou le semblant de paix qui assiéra plus encore notre pouvoir et remplira nos caisses. Les dossiers Syrie, Iran, Iraq, Afghanistan, Pakistan, Egypte, Libye, Mali, Algérie, Maroc, Soudan, Tunisie, Jordanie, Arabie Saoudite, Emirats arabes unis, Turquie, Israël, Liban, Koweit, Yemen, Oman… sont ficelés. Le projet d’éradiquer une bonne partie des populations de certains coins devrait être d’une bonne rentabilité. Ce ne sera pas compliqué de mettre à profit le manque cruel d’eau pour attiser quelques haines et fomenter les troubles qui conduiront à une guerre bien rentable. Les gros dossiers concernant le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, le Tajikistan, le Kyrgystan,le Turkmenistan, l’Azerbaïdjan, l’Arménie et la Géorgie sont en cours de traitement.Et autant dire que de ce côté-ci, nous n’avons pas fini de tirer marrons du feu et menu profits. 2020 ou pas loin devrait sonner le glas pour la tranquillité relative de ces pays d’Asie centrale : il sera temps que cela change, car on ne peut pas éternellement se laisser passer sous le nez les promesses d’une si belle manne.

Le temps de mourrir d’ici quelque temps, et j’arrive, youpi !

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans actualités, International, Irak, Iran, savoir-vivre, Syrie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s