Archives de catégorie : philosophie d’ivrogne

Franchir la ligne rouge

Ça n’est pas bien du tout de franchir la ligne rouge. Pas bien. A vrai dire, c’est carrément mal. Très mal. Mais on peut toujours essayer… Lire la suite

Évaluez ceci :

Publicités
Publié dans communication, langage, lieux communs, philosophie d'ivrogne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Voeux

Cela vaut-il le coup d’adresser ses voeux ? Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans actualités, fête, humeur, nouvelles et contes, philosophie d'ivrogne | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Faut être con pour être pauvre

Les impôts, ça devait être ça, son inspiration. Les locaux, qu’on se demande si ils sont vraiment si locaux que ça dans le patelin, que les cantonniers c’est nous qu’on y fait ; l’éclairage public, c’est nous qu’on change les lampes, et encore heureux qu’on n’ait pas à pédaler pour fournir le jus ; la cantine scolaire, c’est les retraitées de la commune, qu’a rien de bien commun, on peut me croire, qui s’y collent… Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans actualités, écrits libres, grosse déconnante, les autres, monde rural, philosophie d'ivrogne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Frustration

Un éclairage sur le sentiment de frustration. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans délires, grosse déconnante, philosophie d'ivrogne | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La réincarnation pour dépasser ses peurs

J’ai trouvé un moyen de dépasser mes peurs : mourir. Celui aussi d’arrêter de pourrir, ou de vieillir, c’est pas loin. Comme celui de désespérer de n’avoir que des nèfles, clous et autres subsides pour toute nourriture. Méthode qui devrait surtout me permettre de vivre une autre vie, celle qui me fut donnée de vivre n’ayant pas été particulièrement affriolante, quoi qu’en pensent les nombreuses maîtresses qui se glissèrent entre mes draps, ma chienne qui fit de même, mon banquier qui bidouilla mes comptes parce qu’il y trouvait son compte et mon confesseur, Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, grosse déconnante, philosophie d'ivrogne, vivre et mourir | Tagué , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Désincarnation

Je suis désincarné, voilà tout, vocable bien surprenant de ce côté-ci qui n’en a point d’autre, si ce n’est, peut-être ce qu’on pourrait nommer néant, encore que celui-ci soit innommable, ce me semble. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans délires, hermétisme & fumisterie, identité, littérature, philosophie d'ivrogne | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire