Archives par mot-clef : injures

Pédophilie, paranoïa, bon droit et cœur brisé

Une fois délivrés de leur peur et de leur venin les couards sont rentrés chez eux s’abrutir devant leur télé et s’y gaver d’idées toutes faites, de méfiance, de suspicion, de paranoïa, de nouvelles peurs puis de haines qu’ils sauront bien lâcher une nouvelle fois pour s’en libérer, jusqu’à la prochaine. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publicités
Publié dans actualités, les autres, lois, justice, rumeurs, société | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Homme providentiel et bouc émissaire

À remettre nos vies entre les mains de… elles finissent par nous échapper, et ce qui se joue au niveau d’un état est le miroir de ce qui se joue au niveau individuel.
Conformisme, quête de liberté, de confort, de sécurité ont fini par nous enfermer dans des prisons dont nous renforçons chaque jour les barreaux.
Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, éthique, politique, économie, société | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Un vécu et deux interprétations

Ne m’en veuillez pas si j’écris mal en français. Venant d’Anaba (vous connaissez ?), en Algérie, je ne suis en France que depuis peu. Vous ne serez donc pas étonné (l’Algérie étant hélas un pays qui manque de tout) que je porte une djellaba et que j’ai une barbe de plusieurs mois. Oui, je suis effectivement musulman, mais n’ayez crainte, soufiste. Dieu nous préserve des salafistes !
Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans écrits libres, humour, identité, littérature, Non classé, pan !, projection, société | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Raciste, intégriste, hijab, niquab et marché

Je m’ai bricolé un hijab –une espèce de djellaba–qui couvre mes pompes, et un voile qu’on dirait que c’est un vrai niquab. Direction le marché où je connais pas mal de monde, dont des sacrés cons, surtout un, raciste bon ton. Le charcutier. Je commande à voix haute des côtes de porc. La gueule du charcutier ! Qui fait semblant de pas avoir entendu et s’active tout à coup derrière sa caisse alors qu’il glandait. J’insiste. Quatre côtes de porc, que je gueule, et vous rajouterez un bon morceau de lard. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, grosse déconnante, obscurantisme, intolérance, pan !, religions, idéologies, société | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire