Clone

Mon psy, c’est fou comme il me ressemble. Lui, il dit que c’est moi qui lui ressemble. Tu parles ! Décidément, je le supporte de moins en moins. Puis pour qui il se prend avec ses grands airs ?
De toute façon, j’ai décidé de lui faire la peau. Je lui ai dit, mais sans préciser quel jour ça se passerait. Il s’est foutu de moi, mais tout à fait entre nous, il n’aurait pas dû. D’autant que le jour en question, c’est aujourd’hui.
Dring, dring, la porte s’ouvre, j’entre. Salle d’attente, personne. J’aurai bien aimé qu’il y ait des témoins pour mon premier crime de sang, mais la vie est ainsi faite qu’elle est mal faite.
Je pousse la porte de son bureau. Il est là, debout devant moi, qui me fixe.
Tu vas pas me fixer longtemps, pauvre naze, je me dis en moi même.
Je sors mon revolver. Il est armé. Je n’aime pas le bruit, alors j’ai mis le silencieux. Je lui tire deux balles dans la poitrine et il disparaît en même temps que le grand miroir derrière son bureau. Dans un fatras de verre brisé.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans pan !, projection, psy, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Clone

  1. Angèle dit :

    J’ai raconté à mon psy comment, à Saint-Menoux, petite cité à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Moulins, j’ai déniché par hasard un monument incroyable, la débredinoire. Là se trouve une église abbatiale du XIIème siècle et du plus pur art roman bourguignon. Rien de bien exceptionnel, vu de l’extérieur, mais à l’intérieur… Je vous passe les détails sur la nef aux voûtes sur croisées d’ogives remaniée au XVème siècle, sur l’autel en marbre noir Renaissance, les deux rangées de stalles des anciennes Bénédictines… Bref, je me suis arrêtée devant la débredinoire, le tombeau de Saint-Menoux qui renferme ses reliques visibles par des ouvertures, un sarcophage de pierre claire posé sur des fûts de colonnes. Une niche semi circulaire y a été aménagée sur le côté. On y emmène les bredins, vous savez… Ceux qui ont pas crié à la naissance, les simples d’esprit, quoi. Donc, on emmène les bredins pour leur y placer la tête. J’ai naturellement essayé, c’est tout noir et très froid. Plus on cogne la tête, plus l’effet a des chances d’être spectaculaire. En tout cas, s’il n’y a pas guérison et que cela empire même, cela ne se voit pas. A côté, de nombreux ex votos et remerciements rappellent combien de personnes ont eu les bénéfices de cet heureux traitement. “Reconnaissance à Saint-Menoux”. “ Merci Saint-Menoux”… ».
    « Et ben, vous devriez y aller chaque année pour le rappel » qu’il ma dit, mon psy.

  2. Charly dit :

    Je vois mon psy à raison de 3 séances tous les 10 jours. A défaut d’une bonne image de moi, j’en avais au moins une que me renvoyait le grand miroir accroché derrière son bureau, et qui me donnait le sentiment d’exister. Aujourd’hui le mur à la peinture laquée défraîchie ne me renvoie plus qu’une image fantôme de ce que je suis, plutôt de ce que j’étais. Que puis-je faire ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s