Dictat de l’économie : combien de temps encore ?

Font chier les cons de pauvres pauvres cons. Dont je fais partie, et pas parti d’en rire, SVP. Font d’autant plus chier qu’ils courbent le dos comme l’archer son arc, sauf qu’ils visent peau d’balle et balai d’crin. Z’ont pas de projet, ces cons, alors ils laissent faire ceux qui en ont : banquiers (pas tous), assureurs (pas tous), politiques (pas tous), curetons (pas tous), économistes (pas tous), capitaines d’industrie (presque tous), les actionnaires (tous, les salopards) et autres branleurs dont l’activité professionnelle se termine par logue, iste et autres queues de mots qui ont perdu le sens qu’elles sont censées avoir. Les gugus entre parenthèse, on aura compris qu’un jour ou l’autre ils seront essorés comme nous le sommes, nous, les pauvres cons. Quand je parle de pauvres, je m’entends, espère que vous m’entendez et espère que vous l’entendez comme je l’entends : avec les oreilles qui chauffent. Parlant de con, je ne ferai l’affront à quiconque en précisant ce que j’entends par là.

Et pourquoi suis-je un con ? je vous le demande.
Et le sachant, pourquoi je le reste ? Serais-je trop con pour espérer l’être moins un jour ? Et quel jour ? Un 14 juillet ? Un 15 août ? Le Jour des morts, seule réelle échappatoire à la condition de con ? Un 1e mai ?

1936-2011 : 75 ans. Qui nous séparent d’autres cons qui avaient, au final, décidé de ne plus l’être en s’unissant au sein du Front populaire.
75 ans au cours desquels nous avons perdu nos mâles attributs, que d’autres appellent courage, honneur, respect, justesse et justice. Parfois estomac.
Mais très sincèrement et tout à fait entre nous, vos balloches ou vos ovaires ne commencent-ils/elles pas à vous démanger ? Pendant combien de temps continueront-nous à nous faire mettre profond rester inféodés aux loufiats de l’ordre établi pour leur seul intérêt personnel, aux marchands de rêve qui tiennent les rênes d’une république bananière décrètant lois scélérates et décrets dont le but est de nous bananer ? Et pendant combien de temps resterons-nous soumis au dictat de l’ “économie” –économie de quoi et au service de qui ?–, qui dicte ses ordres et nous asservit ?
Combien de temps devrons-nous encore en baver des ronds de chapeau avant de ficher des coups de pied dans le cul aux sangsues, rapaces, prédateurs, vampires et charognards qui  rendent exsangues les pauvres cons que nous sommes ?
Combien de temps ?

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans humeur, politique, économie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s